Contrats aidés : l’Uniopss poursuit sa mobilisation

Faisant suite au communiqué de presse publié fin août et dénonçant la baisse des contrats aidés, l’Uniopss poursuit sa mobilisation en signant une pétition aux côtés des principales organisations de lutte contre l’exclusion de notre pays.

Dans le droit fil du communiqué de presse inter-associatif publié le 25 août dernier dans lequel 7 associations de solidarité dénoncent la décision du gouvernement de réduire le volume de contrats aidés dès le second semestre 2017, l’Uniopss poursuit sa mobilisation aux côtés des principales organisations de lutte contre l’exclusion. Elle signe une pétition mise en ligne le 6 septembre dernier.

Intitulée « Non, Monsieur Macron, les contrats aidés ne sont pas inutiles », celle-ci rappelle que la position du gouvernement « est d’autant plus paradoxale que le taux de chômage vient d’augmenter en juillet. Plus de 3,5 millions de nos concitoyens sont toujours totalement privés d’emploi, 2,5 millions d’entre eux depuis plus d’un an. Si des signaux de reprise économique sont apparus, ils ne se traduisent pas, dès aujourd’hui, par des créations d’emploi suffisantes. Dans ce contexte, réduire le volume de contrats aidés, c’est commencer un quinquennat en détruisant des emplois et condamner une centaine de milliers de nos concitoyens au chômage ».

Pour les signataires de cette pétition déjà au nombre de 6 000 le 7 septembre, « les contrats aidés, en permettant l’accès quasi-immédiat à un emploi, brisent ce cercle vicieux du chômage et de l’exclusion. La personne travaille, acquiert un salaire et des droits sociaux, développe une expérience professionnelle et des compétences, et, retrouve, enfin, ce sentiment d’utilité et ces liens sociaux dont nous avons tous besoin. »

Ils demandent donc au gouvernement « de revenir sur ces orientations, de maintenir un volume élevé de contrats aidés et de mettre en place une concertation ambitieuse, nous associant, pour en améliorer la qualité, notamment via l’accès à la formation professionnelle. »

Pour signer la pétition